A la découverte des villages du Fouta-Toro Thioubalel (village des Pécheurs)

0
16

Thioubalel Lao est un village du Lao dans l’Ile Amorphile, comme dit le pulaar, « Wuro Hakkunde Maaje » du Fouta Toro.

C’est un village qui se trouve dans la croisée des chemins. De l’Est à l’Ouest entre la sous-préfecture de Salde et la sous-préfecture de Cas-cas et se trouvant du Nord au Sud entre la commune urbaine de MBoumba sur la route National 1 du Sénégal (DAKAR – Saint Louis – Dagana – Podor – Matam et BAKEL) et la commune de Bababé sur le prolongement de la route de l’espoir en Mauritanie (Nouakchott, Rosso, Boghe, Kaedi, MBout, Selibaby et Gouraye ou Bakel).

Thioubalel Lao par nature de sa position, se trouve sur la berge gauche du fleuve Sénégal, un boulevard enchante de navigation fluvial.

C’est un village qui fut jadis un axe de convergence très important entre Lao Mauritanie et Lao Sénégal, car Thioubalel a été un village débarcadère très important sur le fleuve Sénégal, des bateaux navigant y débarquaient d’importante quantité de marchandises de première nécessité riz, sucre, huile, tissu pour les besoins des villages riverains.

L’Eau étant source de vie pour l’espèce Humaine, Animale, Vegetale depuis l’aire de la Création de l’humanité. Thioubalel se trouve doté de cette matière première l’Eau qui reste source de Vie. Thioubalel Lao a été un centre Islamique ou on peut trouver de grandes écoles coraniques et universités Islamique. Aujourd’hui l’école occidentale fait son chemin.

Thioubalel a une grande école Primaire un collège et bientôt un lycée. Thioubalel est un village d’agriculteurs, Pasteurs, un centre de la SAED pour assister le village à la culture irriguée, une Banque de Céréale « SIMAD » pour l’épargne des surplus des récoltes pour palier les moments de soudure du village. Une banque de semence des cultures

vivrières et des Promoteurs Privé du coté de la Mauritanie (Dartoo – Thioubalel) si toute fois le fleuve Sénégal n’est qu’un trait d’union entre la Mauritanie et la République du Sénégal et non une frontière, ces Promoteurs Privé on diversifie des cultures de fruit, légumes et même des bois d’œuvre pour charpente des toitures des maisons.

L’élevage et la pèche y sont important aussi. Le village de Thioubalel par son nom répond aux noms des Soubalbés, c’est à dire les pécheurs étaient les premiers habitants de ce village, mais aujourd’hui c’est la convergence des cultures « Hal Pular In » dans toute sa composante.

Source : site association pour le développement du village

Fdy78

Tulde dimath futa tooro

Facebook Commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici