Accueil Actualité Appel à bâtir des “consensus forts” pour un système éducatif “stable” et...

Appel à bâtir des “consensus forts” pour un système éducatif “stable” et “performant”

4
0

Le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, a insisté jeudi sur la nécessité de bâtir des “consensus forts” et “un partenariat fécond, franc et constructif”, pour assurer la stabilité et la performance du système éducatif sénégalais.

“Je demeure convaincu que, pour assurer à notre système éducatif stabilité et performance, il nous faut bâtir des consensus forts et un partenariat fécond, franc et constructif. C’est d’ailleurs ce qui a guidé mon choix dans la définition des cinq priorités du secteur pour ce quinquennat, de placer en tête l’apaisement du climat social”, a-t-il dit.

Le ministre de l’Education nationale a aussi évoqué le “renforcement de l’efficacité et de l’efficience du système éducatif”, le “renforcement des capacités des enseignants et l’amélioration du pilotage stratégique des structures”, l’”accès à une éducation de base de qualité pour tous” et la “systématisation de l’éducation aux valeurs”.

Il s’exprimait lors de la cérémonie de clôture de la cinquième session pré-rentrée du Haut conseil du dialogue social (HCDS). “Contribuer à la pacification du secteur éducatif par une meilleure prévention et une gestion plus efficace des conflits”, était le thème de cette rencontre ouverte lundi dernier à Saly-Portudal (Mbour, ouest).

“Il est évident que les perturbations qui secouent le secteur de l’éducation depuis plus deux décennies, annihilent les efforts forts appréciables du gouvernement en matière d’éducation et de formation”, a déploré Mamadou Talla.

Ces priorités, en croire le ministre, ne peuvent pas être mises en œuvre et aboutir à des résultats probants sans la “mobilisation effective” de la communauté éducative dont particulièrement, les partenaires sociaux.

M. Talla a ainsi réitéré encore sa “disponibilité” à discuter des ’’questions urgentes” du secteur et à engager avec eux, “la réflexion sur les modalités de renforcement de capacités des enseignants, premiers intrants de qualité, pour leur meilleure implication dans la mise en œuvre de la politique éducative”.

Selon lui, l’élève et l’enseignant constituent les “leviers essentiels” à actionner pour qui veut améliorer la qualité des résultats scolaires.

Le ministre de l’Education nationale a salué le travail que mène la présidente du HCDS, Innocence Ntap Ndiaye qui, d’après lui, est “consciente” du rôle que doit jouer l’institution qu’elle dirige pour le renforcement du dialogue, et accorde aussi une grande importance au renforcement des capacités des acteurs.                 senewb

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici