France : Des milliers de personnes manifestent à Paris en soutien aux migrants et aux sans-papiers

0
20

Des milliers de manifestants ont défilé dans la capitale, malgré l’interdiction, pour apporter leur soutien aux migrants et aux sans-papiers. Des tensions avec les forces de l’ordre ont éclaté sur la place de la République. Plusieurs milliers de personnes ont défilé ce 30 mai dans les rues de Paris en soutien aux migrants et aux sans-papiers. En début d’après-midi, les manifestants se sont rassemblés aux alentours de la rue Réaumur et ont marché le long du boulevard de Sébastopol selon notre journaliste, Charles Baudry, présent sur place. Ils arboraient des pancartes comme «Liberté pour tous les enfermés» et scandaient «Des papiers pour qui ? Pour tous !» ou encore «Solidarité avec les sans-papiers». 

Ils ont par la suite pris la direction de la place de la République, sur laquelle les attendaient les forces de l’ordre, la manifestation sauvage n’ayant pas été autorisée en raison de l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes et des règles de distanciation sociale en vigueur.

Les forces de l’ordre font usage de gaz lacrymogènes Après plusieurs sommations, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes en direction de la foule massée sur la place de la République, dispersant ainsi une partie des manifestants.

Cet appel à manifester avait été lancé le 28 avril sur le blog de La Marche des Solidarités et avait été signé par 210 organisations et 300 personnalités. «Nous exigeons des autorités qu’elles régularisent les Sans-Papiers et MigrantEs, qu’elles ferment les Centres de Rétention, qu’elles donnent accès à des logements décents à toutes celles et tous ceux qui sont à la rue, papiers ou pas», font valoir les signataires, arguant que «pour ces populations la crise sanitaire actuelle est en train de devenir une véritable bombe sanitaire». Malgré l’interdiction du rassemblement décidée par la préfecture en raison de la pandémie de coronavirus, les organisateurs avaient souhaité maintenir la manifestation. «La Marche des Solidarités appelle donc à une mobilisation encore plus forte et déterminée parce que l’urgence est sanitaire, sociale et politique et qu’aux revendications de la manifestation s’ajoute désormais la défense de nos libertés», avaient-ils réaffirmé le 28 mai dans un nouveau texte.

Facebook Commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici